EnVies EnJeux – Bouches-du-Rhône
3B, rue de la Fraternité
13 400 Aubagne – France

Situer sur une carte


Chloé : 04 13 12 28 67


contact13@envies-enjeux.com

EnVies EnJeux – Aveyron
37, rue de la Capelle
12 100 Millau – France

Situer sur une carte


Nicolas : 06 63 24 18 73


 coline.enviesenjeux@gmail.com

EnVies EnJeux – Ardèche
4 rue du Rouvoumbal
07 140 Les Vans

Situer sur une carte


Amélie : 06 74 19 40 71

 

EnVies EnJeux – Isère
Grenoble

Situer sur une carte


Jean-Philippe : 06 31 78 40 48


contact38@envies-enjeux.com

Feelings

Feelings

Feelings

Noté 4.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

40.00 

Note 4.00 sur 5

A partir de 10 ans

Le jeu Feelings permet de vivre une expérience où peuvent s’exprimer et se partager au sein d’un groupe, des émotions de la vie courante. Un jeu où chacun doit exprimer ou identifier les émotions.
Il est utilisé comme outil ludique et comme objet de médiation pour aborder le domaine des affects ou des émotions

Avec Feelings qui est simple et facile comme un jeu d’enfant, partagez vos émotions dans un voyage vers la découverte de soi à travers l’autre : mieux se connaître permet de mieux se comprendre afin de mieux vivre ensemble.

Ces échanges, s’ils sont suffisamment réguliers pourront générer des attitudes empathiques, susceptibles de faire diminuer les phénomènes de harcèlement, de discrimination, de stigmatisation voire de violence.

Un jeu dont les sensations de jeu sont proches de celles de Dixit (jeu du même auteur) et qui vise aussi à prévenir le harcèlement par le développement de l’empathie.

A mi-chemin entre le jeu d’apéro et l’outil relationnel.

Note : ce jeu n’est pas proprement coopératif. Mais le comptage de points nous semble facultatif.

000

Informations complémentaires

Poids2 kg
Ages conseillés

8-9 ans, 10 – 11 ans, 12 – 13 ans, 14 ans +, adultes

Nombre de joueurs

3, 4, 5, 6, 7, 8

Durée (environ en minutes)

20, 30

Type de jeu

Cartes

Mécanismes de coopération

Apprendre, Communiquer

Thème

Histoire et faits divers, Réaliste

Focus

Jeux familiaux, Récompensé

Auteur

Jean-Louis Roubira, Vincent Bidault

Illustrateur

Franck Chalard

Année

2015

Avis(2)

  1. Note 4 sur 5

    Jean-Louis Roubira auteur des jeux Dixit, Fabula et Feelings est pédopsychiatre de métier et a travaillé dans différents services, centres médico-psychologique, hôpital de jour pour enfants, et comme psychiatre de liaison en périnatalité.

    Il intervient depuis plus de 15 ans dans un établissement éducatif accueillant des adolescents en rupture scolaire, avec souvent de graves troubles des conduites.

    Co-auteur du jeu Feelings avec Vincent Bidault, il a participé avec ce dernier à différentes expériences d’ateliers de création du jeu, notamment dans des collèges, et il contribue à le promouvoir auprès de professionnels du soin, de l’Éducation Nationale, ou du monde associatif, comme outil favorisant la mise en jeu de l’empathie.

    Ce jeu est à mi-chemin entre :
    – Un jeu d’apéro entre mais, permettant de délier les langues, de parler de soi et d’écouter les autres. Dynamique on y joue des parties courtes ou longues à volonté.
    – Et de l’outil relationnel permettant d’accompagner un public à l’expression de ses émotions et à la prise de conscience qu’un même stimulus (situation déclancheuse) ne produit pas la même émotion chez tout le monde.

    Partons à la découverte de nous-même et des autres, tentons de faire preuve d’empathie et échangeons sur divers sujets (faits vécus, faits de société, etc.).

    Le système de comptage des points inclut de la mutualisation de points, les équipes sont tournantes mais le jeu n’est pas à proprement parler coopératif en dépit de son thème.
    Aussi, nous proposons la variante suivante sur le comptage de point : garder le comptage (0 par binôme n’ayant justement trouvé aucune émotion + 1 point par binôme ayant justement trouvé une émotion et +3 points par binôme ayant justement trouvé les deux émotions) ; additionner les points des différents binômes ; et proposer un score collectif. Nous pratiquons cette variante avec comme objectif : 1 point par situation et par binôme. Donc si on tire 7 situations et que l’on joue à 6 – donc 3 binômes – le score minimum pour gagner ensemble sera de 21 points. Bien sûr on peut augmenter ou baisser l’objectif.

    Prenez le si vous aimez :
    – les jeux aux règles simples
    – les jeux où l’on parle de soi
    – accompagner des groupes

    N’y jouez pas si vous aimez :
    – que le jeu vous immerge dans un scénario
    – vous confronter à une mécanique adverse
    – le 100% coopératif…

  2. Note 4 sur 5

    Un jeu intéressant, puisqu’il permet de parler des émotions de manière ludique, de les « dé-normaliser » (c’est-à-dire de voir qu’il existe une grande diversité d’émotions pour une situation donnée, et qu’une émotion particulière n’est pas plus normale que les autres).

    Les illustrations, au style particulier, sont évocatives, attirantes et plaisantes à regarder (de mon point de vue), facilitant peut-être l’intérêt de personnes peu enclines à s’aventurer sur ce terrain.

    Le jeu en soi est purement compétitif, et rien dans les règles ne nécessite de discussion sur les sentiments choisis. Il est possible de modifier les règles de la façon suivante, pour rendre le jeu coopératif, et « imposer » une discussion sur les sentiments possibles dans une situation donnée :
    * un des joueurs a un rôle particulier, il va secrètement, à l’aide des cartes du jeu, choisir l’émotion qui lui convient.
    * les autres joueurs vont devoir collectivement deviner l’émotion, mais ne peuvent proposer qu’une seule réponse. Ils vont donc devoir se mettre d’accord, parler d’eux mais aussi de ce qui savent du joueur ayant choisi l’émotion…
    * les joueurs gagnent s’ils réussissent plus souvent qu’ils ne se trompent.

    L’objectif final est facilement adaptable, mais on peut aussi imaginer des indices : mime, montrer une carte d’un paquet de Dixit ou de l’Enfant Intérieur, citation d’une poésie, etc.

    Un aspect complémentaire sur les besoins serait à mon avis utile et appréciable.

    Prenez le si vous aimez :
    * parler de vos ressentis
    * adapter les règles
    * les jeux courts aux règles simples

    Évitez le si vous n’aimez pas :
    * les jeux sans stratégie
    * les jeux sans thème
    * modifier le jeu pour le rendre coopératif

Donner mon avis

Donner mon avis