EnVies EnJeux – Bouches-du-Rhône
3B, rue de la Fraternité
13 400 Aubagne – France

Situer sur une carte


Chloé : 04 13 12 28 67


contact13@envies-enjeux.com

EnVies EnJeux – Aveyron
37, rue de la Capelle
12 100 Millau – France

Situer sur une carte


Nicolas : 06 63 24 18 73


 coline.enviesenjeux@gmail.com

EnVies EnJeux – Ardèche
4 rue du Rouvoumbal
07 140 Les Vans

Situer sur une carte


Amélie : 06 74 19 40 71

 

EnVies EnJeux – Isère
15 rue Eugène Sue
38100 Grenoble

Situer sur une carte


Jean-Philippe : 06 31 78 40 48


contact38@envies-enjeux.com

Pandemic

Pandemic

Pandemic

Noté 4.50 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

35.00 

Note 4.50 sur 5

A partir de 10 ans

Quatre virus menacent le monde d’éradication. Une équipe de scientifiques et de technicien-ne-s constitue le dernier espoir de l’humanité.

Avec vos compétences respectives, vous devrez découvrir les remèdes à ces maladies, soigner les populations des villes infectées avant que la propagation soit trop importante, et annihiler définitivement la menace. Mais attention, il vous faudra des trésors d’imagination et de coopération pour ne pas sombrer, submergé-e-s par cette course contre la fatalité…

Pandémie est un excellent jeu, qui est ressorti en juillet 2013 dans une nouvelle version après une année de rupture !

000

Informations complémentaires

Poids2 kg
Ages conseillés

8-9 ans, 12-13 ans, 14 ans +, adultes

Nombre de joueurs

2, 3, 4

Durée (environ en minutes)

40, 50

Mécanismes de coopération

Collecter, Coopérer avec rôles, Plannifier

Type de jeu

Cartes, Plateau

Thème

Réaliste

Focus

Récompensé

Auteur

Matt Leacock

Illustrateur

Chris Quilliams

Editeur

Filosofia

Année

2007, 2013

Lieu de fabrication

Allemagne

Avis(2)

  1. Note 4 sur 5

    Un des plus célèbres jeux coopératifs. Les règles sont accessibles.

    Certaines mécaniques peuvent sembler abstraites : pour découvrir les maladies, il faut « collectionner » des cartes de la même couleurs, qui sont piochées automatiquement à chaque tour.

    La chance joue un rôle important dans la victoire ou la défaite, mais la difficulté est bien dosée et les victoires seront toujours sur le fil.

    Même si les joueurs ont l’impression que tout est sous contrôle, un événement malheureux peut inverser la tendance. De plus, la progression des maladies est bien représentée, et le plateau se remplira au fur et à mesure de la partie. Ces deux éléments font que la tension est palpable : la victoire n’est jamais certaine, alors que la défaite semble inexorable…

    Du point de vue de la coopération, il y a un peu d’entraide : il est possible de s’échanger des cartes, ce qui est assez difficile à faire même si c’est nécessaire quelques fois dans une partie, et quelques personnages sont conçus pour faciliter le travail des autres. Il est aussi absolument nécessaire d’établir une stratégie commune, de se répartir les rôles, de décider qui va où et qui fait quoi…

    Prenez le si vous aimez :
    * les jeux aux règles accessibles
    * réfléchir ensemble pour mettre au point une stratégie commune

    Évitez le si vous n’aimez pas :
    * des mécaniques un peu abstraites
    * que la victoire dépende en bonne partie de la chance

  2. Note 5 sur 5

    Matt Leacock s’intéresse au team-building, à l’échange d’informations, au penchant qu’il pense naturel des êtres humains à coopérer, etc. Il ne crée pas des jeux coopératifs par intermittence ou par effet de mode, mais se passionne pour ce mode de relation en particulier. Aussi dit-il dans une interview : « le jeu pourrait facilement être transformé en un exercice d’entraînement de la dynamique d’équipe. Les joueurs pourraient s’enregistrer jouer à un jeu, puis plus tard revoir la bande pour voir quels types de comportements qu’ils mettent en œuvre. » Et si ces jeux requièrent de réelles capacités d’organisation pour atteindre la victoire, Pandémie, l’île Interdite, le Désert Interdit, et les autres parlent au public de joueurs, autant qu’aux professionnels. Et si les différents jeux de Matt Leacock mettent en œuvre des mécaniques assez proches les unes des autres, le plaisir n’en reste pas moins renouvelé car les rythmes, les durées de jeux, les univers, le matériel, l’âge du public cible sont de leur côté assez variés.
    Matt Leacock est un des rares game-designers à ne sortir que des jeux coopératifs.
    Citons-le encore « ce que j’apprécie dans les jeux coopératifs, c’est qu’ils ne génèrent pas les sentiments de ressentiment ou d’amertume qui accompagnent parfois les jeux de compétition. Même lorsque vous perdez, vous perdez ensemble. J’ apprécie aussi la création des systèmes sous-jacents qui alimentent les jeux. Je trouve que c’est un défi amusant de raconter une histoire convaincante et de créer un « adversaire intelligent » en utilisant uniquement du papier et du carton ! »
    Des jeux à découvrir.

Donner mon avis

Donner mon avis