EnVies EnJeux c’est un réseau composé de plusieurs associations :

EnVies EnJeux – Bouches-du-Rhône
3B, rue de la Fraternité
13 400 Aubagne – France

Situer sur une carte


Chloé : 04 13 12 28 67


contact13@envies-enjeux.com

EnVies EnJeux – Aveyron
16, rue Saint-Martin
12 100 Millau – France

Situer sur une carte


Nicolas : 06 63 24 18 73


contact@envies-enjeux.com

EnVies EnJeux – 2 Savoies / Isère
Chambéry

Situer sur une carte


Valérie : 06 76 40 62 01


contact73@envies-enjeux.com

EnVies EnJeux – Hérault
Montpellier : Aude et Canelle

Situer sur une carte


Béziers : Alice

Situer sur une carte


contact34@envies-enjeux.com

 

Qui contacter et pourquoi ? – Les ressources du réseau

e-boutique

Pour toutes questions sur les jeux coopératifs et outils relationnels, qu’il s’agisse de conseils ou de questions logistiques, merci de vous adresser à EnVies EnJeux – Bouches-du-Rhône (13).

Animations, accompagnements et formations

Si vous souhaitez solliciter nos compétences d’animation, d’accompagnement de groupes ou de formations, veuillez vous adresser à l’association la plus proche de chez vous.

Nous serons ravis de vous soutenir à porter des dynamiques coopératives, via nos différentes pratiques :

– animation de jeux coopératifs de plein airs, ou en salle

– ateliers théâtre-forum,

– ateliers d’entraide,

– cercles de parole, cercles restauratifs,

– intelligence collective, etc.

Et ceci sur différentes thématiques telles que :

– le soutien à la parentalité,

– la prévention des violences et du harcèlement,

– la gestion des conflits,

– l’entraide, la mutualisation, la gouvernance…

Planifier

Coordonner nos efforts, prioriser nos objectifs

Jeux coopératif planifierJeux coopératifs de stratégie et d’anticipation

Ces jeux coopératifs nécessitent de cibler les priorités, mettre en œuvre un plan d’action dans lequel l’initiative de chacun-e fait avancer le groupe.

Mais attention, à ne pas laisser toute la place aux joueurs les plus expérimentés. Pour vivre des relations solidaires et non pyramidales, la stratégie est à construire ensemble. Un jeu coopératif dans lequel un leader dicte les faits et gestes des autres joueurs perd de sa cohérence, de sa profondeur et richesse relationnelle et enlève le plaisir du jeu aux joueur-euse-s les plus néophytes.

Rappelons que le plaisir du jeu est entre autre lié à son issue incertaine. Si je suis sur-e de gagner ou de perdre, je perd l’envie de jouer. Aucune raison donc de vouloir gagner à tout prix en se faisant despote ! Acceptons plutôt l’incertitude et le fait que de nouveaux joueurs renouvellent nos modes de jeux et nos expériences communes.

Chacun-e participe à la victoire commune

Parviendrons nous à mettre la relation en avant, à laisser place aux initiatives de chacun-e, quitte à ne pas gagner du premier coup, car le plaisir d’être ensemble prime sur l’issue de la partie ?

Face aux jeux nous ne sommes pas toujours égaux mais chacun-e peut cependant participer de la victoire commune. Quitte parfois, à accepter les essais et erreurs, voire les défaites communes. De l’échec naît la compréhension des mécanismes de jeux : c’est bien l’adversité qui nous pousse à remettre en question nos choix, stratégies et donc à évoluer !

La coopération est un mode d’organisation, qui engage bien au delà du support que nous plaçons entre nous. Tout comme la démocratie, la coopération ne se décrète pas, elle s’acquière par l’expérience et nécessite une bonne dose de confiance.

Trier par